Vivre au HAVRE

Le Havre, ville industrielle et portuaire a vu faire et défaire tant de métiers; depuis plusieurs décennies, les Havrais quittent leur ville, qui perd peu à peu son âme: c’est l’objet de notre tribune du LH Océanes de Mai 2016

Vivre au Havre …

A l’image des ciels de Boudin, l’histoire des Havrais est tout aussi dense et riche.

Le Havre a vu faire et défaire tant de métiers : du traceur de coque des chantiers navals au métallo des Tréfileries, du lamaneur au Docker de Port 2000, du marin au pilote en Seine, du soudeur à l’opérateur de Total, du monteur chez Renault à l’assembleur chez Aircelle, de l’ajusteur de Dresser au rectifieur chez Sidel …ils avaient tous en commun la fierté de leur travail, du devoir accompli.

Forts de ces métiers, les Havrais ont construit une large page de l’histoire du syndicalisme et notre ville a toujours su surmonter les crises et les difficultés dès lors qu’elle s’appuyait sur ses habitants.

Aujourd’hui, l’image de notre ville a changé, son âme se perd peu à peu ; où sont partis les commerces, les emplois, les services de proximité de nos quartiers? Avec des impôts et des tarifs de services toujours plus élevés, les Havrais s’en vont, non pas chercher l’Eldorado, mais simplement une vie plus accessible et plus agréable ailleurs.

Les retenir est tout l’enjeu d’une politique locale.

Retrouver nos interventions sur :

www.pourunenouvellegauche.fr

NGH-C-sB-web

Le groupe « Pour Une Nouvelle Gauche au Havre»