Un nouveau Maire

Election d’un nouveau maire : notre analyse à mi-mandat dans la tribune du  LH Océanes du 15 au 30 juin 2017.

Un nouveau maire

Suite à la nomination d’Edouard Philippe au poste de 1er ministre, un conseil municipal extraordinaire s’est tenu dimanche 28 mai afin d’élire un nouveau maire. La désignation de Luc Lemonnier ne fut qu’une formalité pilotée par Matignon.

Nous voilà à mi-mandat. Il s’avère que le bilan de ces 3 années est particulièrement dommageable pour les Havrais :

  • E. Philippe s’est fait élire sur une promesse qui ressemble aujourd’hui à un marché de dupes : il a promis aux Havrais de construire une filière éolienne sur le port, 7 usines avec des milliers d’emplois à la clé. Aujourd’hui, toujours rien, alors que le taux de chômage au Havre est le plus élevé de toute la Normandie. Pourtant, la filière éolienne se développe bien … mais à Cherbourg !
  • Les coûts des Services aux habitants n’ont cessé d’augmenter : stationnement, transport, spectacle, eau …
  • Malgré ces augmentations, le poids de la dette de la ville et de la CODAH a augmenté de 32%, pour atteindre 2900 €/habitants en 2015 ![1]
  • Tous les investissements ont été concentrés sur le centre-ville. Les quartiers périphériques sont donc les grands oubliés de la politique municipale.

Le groupe « Pour Une Nouvelle Gauche Havre»  www.pourunenouvellegauche.fr

[1] Capital, « La gestion très dépensière d’Edouard Philippe à la mairie du Havre », le 21/05/17