LUBRIZOL : Les mauvais signaux d’E. Philippe

Lubrizol … notre tribune LH Océanes de Novembre 2019

LES MAUVAIS SIGNAUX D’E. PHILIPPE

L’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen, classée Seveso, rappelle que nous ne sommes pas à l’abri d’un accident industriel majeur.Les 16 sites Seveso du Havre sont censés être très surveillés. Et pourtant, cet incendie révèle des difficultés dans la gestion du sinistre (jusqu’à l’extinction de l’incendie) et des dysfonctionnements dans la gestion de crise pilotée par le Préfet.Les 130 plaintes déposées caractérisent l’ampleur de cette catastrophe environnementale.

Pourquoi en est-on arrivé là ?

La loi Essoc d’aout 2018 « pour un Etat au service d’une société de confiance » du gouvernement d’E. PHILIPPE a très vite montré ses limites : il est dangereux de relâcher les exigences règlementaires et céder aux pressions des industriels, des lobbies. Le manque de transparence et les déclarations contradictoires des autorités dans cette catastrophe ont transformé cette confiance en défiance.

La sécurité industrielle est exigeante ; elle requiert des études, des exercices, des contrôles. Et de la modestie… Les mauvais signaux donnés par E. PHILIPPE dans sa loi Essoc doivent être corrigés au plus vite.

Le groupe « Pour Une Nouvelle Gauche au Havre » www.pourunenouvellegauche.fr