L’école en souffrance

Compétence scolaire et périscolaire : la Cour des Comptes épingle à nouveau la ville : notre tribune publiée dans le LH Océanes du 15 au 30 novembre  2018

Les rapports de la Cour des Comptes pleuvent depuis le départ d’E. Philippe. Celui sur la gestion de la compétence scolaire et périscolaire est passé presque inaperçu et pourtant il est sans appel.

L’école au Havre, c’est :

  • Un réseau d’éducation prioritaire grandissant (62% des écoles) accompagné de fermetures d’écoles (8 établissements fermés)
  • Un Projet éducatif de Territoire qui sonne creux : pas d’objectifs concrets, pas d’indicateurs
  • Des parents qui s’orientent de plus en plus vers le privé (+9% entre 2013 et 2015) plus qu’ailleurs dans l’Académie. Ceci a des répercussions sur la mixité sociale, sur la carte scolaire, et des répercussions financières
  • Une multitude d’emplois précaires pour assurer le temps méridien et le périscolaire, ce qui n’est ni bon pour les employés, ni pour les enfants.
  • Un manque de transparence sur les sommes allouées aux écoles privées

Ainsi, « il y a plus d’enfants havrais scolarisés dans les communes environnantes que d’enfants non domiciliés au Havre scolarisés dans les écoles publiques ». Cela voudrait-il dire que la fuite des Havrais vers d’autres territoires commence plus tôt qu’on ne le pensait ?

Le groupe « Pour Une Nouvelle Gauche au Havre « 

www.pourunenouvellegauche.fr