Le mépris

Au cours du conseil municipal du 10 avril, les postiers sont venus dire toute leur inquiétude face aux prochaines fermetures des bureaux de postes au Havre;  c’est l’objet de notre tribune dans le LH Océanes du 1er au 14 mai 2017.

Le Mépris  !!

Lors du conseil municipal du 10 avril, les postiers ont patiemment attendu la fin du conseil, et la séance des vœux, pour dire toutes leurs inquiétudes et celles des usagers face aux prochaines fermetures des bureaux de poste au Havre;

Quelle surprise quand deux tiers des adjoints ont alors quitté la salle du conseil en toute indifférence : le maire et son équipe ont alors montré leur peu d’intérêt face aux problèmes des Havrais !

Le minimum de respect n’aurait-il pas été d’écouter ce que les Postiers avaient à leur dire ?

Le conseil permet aux Havrais d’exprimer leurs revendications légitimes (fermetures de classes, travailleurs de chez SIDEL, Personnel Hospitalier, Cheminots, Ecomobilité, etc…) et, c’est en toute indifférence que le maire continue son déroulement sans répondre aux questions posées.

 La maison du peuple vous appartient, et vos revendications, votre mécontentement doivent être écoutés, entendus et y trouver échos.

Mépris des Havrais, mais aussi mépris des élus :  Lorsque nous devons saisir la commission nationale d’accès aux documents administratifs (CADA) pour obtenir des informations sur le projet du téléphérique élaboré en toute discrétion, ou autres dossiers, la conduite du Maire n’est-elle pas toute aussi méprisante ?

Le groupe « Pour Une Nouvelle Gauche Havre»  www.pourunenouvellegauche.fr