Conseil municipal extraordinaire du Havre du 22 décembre 2018 – communauté URBAINE – Transfert de la dette des parcs de stationnement

La future communauté urbaine, objet du conseil municipal extraordinaire du Havre du 22 décembre 2018,  implique le transfert de certaines compétences dont les parcs de stationnement :

délib 4 :  Transfert de la dette des parcs de stationnement

Mr Le Maire,

Ce transfert de dette des parcs de stationnement de la ville du Havre, auquel on pourrait aussi ajouter le transfert de personnel de la voirie (soit 124 personnes) sont les conséquences budgétaires et humaines de la création de la CU ;

Ces transferts matérialisent le transfert des compétences obligatoires  de la VDH suite à la création de cette CU ;

La création de la communauté urbaine n’a pu voir le jour qu’avec l’appui et le pilotage à distance du 1er ministre. Déjà un projet de communauté à deux avait été bloqué par E. Philippe, alors qu’il était maire et Président de la Codah ; Mais ce qui fut nouveau dans cette dernière ligne droite, c’est l’abandon de la communauté d’agglomération à 3 au profit d’une communauté urbaine à 3 ; les conséquences de cette dernière modification sont majeures pour les communes  car elles entrainent ces transferts de compétences obligatoires.

Ils nous est difficile aujourd’hui de dissocier la création de la communauté urbaine du mouvement des gilets jaunes, de cette colère profonde des Français, tellement ces 2 évènements sont opposés, antinomiques, 2 évènements qui se tournent le dos ;

Que nous disent les gilets jaunes : qu’il n’arrivent plus à joindre les 2 bouts, que les fins de mois sont difficiles, qu’ils ne supportent plus l’augmentation continuelle des taxes tous azimut,

La création de la communauté urbaine n’arrangera rien car elle implique un transfert de dette, 15 millions, à la charge de ces 54 communes,objet de cette délibération.

Autre point : alors que le mouvement des gilets jaunes dénonce la diminution des services publics de proximité dans le monde rural, à contrario,  le transfert des compétences obligatoires vers la CU dépossèdera encore un peu plus les maires de ces petites communes et risque de renforcer ce sentiment d’abandon.

Enfin, les gilets jaunes nous disent également être les oubliés de la République ; ils demandent qu’on les écoute, une démocratie directe, qu’un référundum d’initiative citoyenne soit institué tellement ils se sentent non représentés par l’Assemblée, par la démocratie représentative. La création de la Communauté urbaine, en est un exemple de plus

Comment les a-t-on consultés sur la création de cette communauté urbaine ?

Combien des 54 communes ont mis en place une consultation directe des citoyens ? alors qu’aucun maire, aucun élu n’avait reçu de mandat pour créer une communauté urbaine ?

Voilà, ce que nous voulions dire sur la création de cette CU qui est aux antipodes de l’attente du mouvement des gilets jaunes ; une occasion manquée d’une participation citoyenne, une occasion manquée d’informer les citoyens, une occasion manquée de remettre le citoyen au cœur de nos politiques publiques.

Je ne reviendrai pas sur le détail des emprunts évoqués lundi, qui n’est qu’un exemple de plus à l’appui de ce que nous venons de dire.

Pour conclure,

M Le Maire,

En l’état, nous craignons que la création de la communauté urbaine ne soit qu’un élément de plus qui s’ajoutera à l’ensemble des critiques         , des ressentis entendus depuis plus d’1 mois ; il ne fera qu’éloigner encore un peu plus nos territoires.

L’exigence de plus de démocratie, de plus de participation devrait également vous/nous conduire à modifier les modalités de vote des différents territoires (communauté de communes, d’agglomération, urbaine, métropole) tant le fléchage lors des élections municipales est un processus insuffisant et inadéquat par rapport aux exigences démocratiques d’aujourd’hui.

Le groupe municipal « Pour Une Nouvelle Gauche Au Havre »