Conseil municipal extraordinaire du 30 mars 2019 suite à la démission de L. Lemonnier

Intervention de Muriel De Vriese pour notre groupe « Pour Une Nouvelle Gauche Au Havre » lors du conseil municipal extraordinaire du 30 mars 2019 suite à la démission de L. Lemonnier.

Mr le Président, Mmes et Mrs les Elu(e)s, Mmes et Mrs

Comme il est difficile d’intervenir dans un contexte aussi délicat … Pourtant, notre rôle d’opposant à la majorité de ce conseil municipal mais également notre rôle de citoyen nous pousse à le faire aujourd’hui.

Nous nous sommes déjà exprimés lundi, comme d’autres dans cette assemblée. Mr le premier adjoint a qualifié les propos de l’opposition d’insupportables. Pourtant, Mr l’adjoint, ce ne sont pas nos propos qui sont insupportables, mais bien la situation. Oui, la situation est insupportable, insupportable pour les possibles victimes, insupportables pour les hommes et les femmes directement concernés, insupportable pour leur famille, mais également insupportable pour les Havrais. La situation n’est pas tenable.

L’élection que vous nous proposez aujourd’hui est également insupportable, et votre candidature toute autant. En effet, aujourd’hui nous devons voter pour le troisième Maire de ce mandat qui a débuté il y a à peine 5 ans. Et à chaque élection, on éloigne notre assemblée un peu plus des citoyens. Si la liste initiale a eu la confiance d’une petite partie des électeurs Havrais – car faut-il le rappeler, moins de la moitié seulement des électeurs ont voté – qui vous dit que vous avez encore aujourd’hui leur confiance ? Les électeurs de droite ont voté pour une liste qui, en plus de ne pas représenter la droite la plus dure, n’existe plus. Mr Philippe est parti. Mr Lemonnier est parti. Mme Firmin-Le Bodo est partie. Mme Chati est partie. Mme Canayer a démissionné de son poste d’adjointe. Et aujourd’hui, Mr le premier adjoint, représentant du parti-chrétien démocrate, puis soutien de François Fillon, autrement dit proche de la droite dure, se propose comme Maire. Mais quelle légitimité avez-vous ?

A l’heure où les citoyens demandent de plus en plus de démocratie citoyenne, de participation au débat, nous leur proposons, en tant qu’élus, de faire une élection à la va-vite, sans leur consentement.

Pour toutes ses raisons, et pour le climat dans lequel nous évoluons depuis quelques semaines, et pour la non représentativité de notre assemblée aujourd’hui, notre groupe se joint à la demande de notre collègue de la France Insoumise, et demande la démission du conseil municipal afin que puisse avoir lieu des élections anticipées que nous devons aux citoyens.

Groupe Municipal « pour Une Nouvelle Gauche Au Havre