Conseil municipal du Havre du 16 octobre 2016

Au côté des parents d’élèves du collège de Guy Môquet, notre groupe « Pour Une Nouvelle Gauche Au Havre » a vivement réagi à la fermeture du collège, lors de ce conseil municipal :

M Le Maire,

Rappelez-vous.

C’était le 1er avril 2016.

Pour fêter la citoyenneté et la laïcité, les 3 collèges de Caucriauville avaient uni leurs efforts pour présenter leurs réalisations, ici même, dans les salons de l’hôtel de ville.

Rappelez-vous, 3 superbes fresques ornaient le grand salon de l’Hotel de Ville. Sur l’une d’elle, on pouvait lire ces 3 mots : RESPECT, LAICITE, PARTAGE !!

Un film réalisé par ces collégiens sur l’organisation d’un tournoi de foot à Caucriauville avait  été projeté ;

Et comment ne pas évoquer cette représentation théâtrale d’un procès d’assises reconstitué par ces élèves; combien d’heures ont-ils passés avec leurs enseignants au tribunal, à reconstituer ce procès, ses plaidoiries, avec justesse, avec leurs mots, leurs sensibilité ? découvrir notre justice, ses rouages, ses métiers, ses missions….

Du grand spectacle. Fort. Emouvant. Un travail apprécié et salué par tous, du sous-préfet aux adjoints, faisant la fierté du corps enseignant et des familles !

 

Aujourd’hui, vous nous proposez d’émettre un avis favorable à la fermeture du collège Guy Moquet. Alors, comment ne pas évoquer ce sentiment d’abandon, de trahison que doivent ressentir ces élèves,  ces enseignants, ces familles ? Quelle image garderont-ils d’une municipalité qui les a lâchés et sacrifiés sur l’autel de l’austérité ?

 

Le département, son président LR, ses élus, dont un certain nombre d’élus de votre majorité ici présents ont pris cette décision de fermer le collège Guy Môquet à la rentrée 2017 ;

Les motifs invoqués sont toujours les mêmes : les effectifs qualifiés d’insuffisants, l’état du bâtiment peu satisfaisant…etc. Ils sont ceux d’une politique d’austérité dont tout à chacun subit les conséquences :

Pourtant :

– expliquez-nous pourquoi vous êtes favorable à la fermeture d’un collège dont les effectifs augmentent depuis 5 ans ?

– Expliquez-nous pourquoi ce collège    alors que d’autres ont un taux de remplissage analogue ?

– Expliquez-nous pourquoi fermer un collège de REP+ alors que les petits effectifs sont justement un moyen de mieux travailler avec les enfants ?

– Expliquez-nous pourquoi fermer un collège qui fonctionne bien, dont les équipes enseignantes sont stables, les relations personnalisées établies avec les familles permettant d’avancer dans la confiance ?

– Expliquez-nous pourquoi fermer un collège qui fait un travail pédagogique admirable, et qui est même pilote pour certaines actions (je parle entre autres du programme Motivaction contre le décrochage scolaire ?)

Mmes et Mrs les conseillers,

Vous qui connaissez aujourd’hui les grandes difficultés rencontrés dans l’enseignement en collège, il ne vous a pas échappé que ce collège est situé en zone REP + , à Caucriauville, donc nécessitant toute notre attention, notre vigilance. Nous savons tous que les petits effectifs sont réellement une chance pour ces collèges, une chance pour Guy Môquet, mais aussi pour Eugène Varlin et Jules Vallès.

 

Car, avec la fermeture de Guy Môquet, ce n’est pas 1 seul collège que vous sanctionnez, mais 3. Les élèves de G. Môquet n’auront d’autre choix que de se tourner vers Jules Vallès ou Eugène Varlin. Par effet de glissement, vous allez surcharger les classes de ces collèges, en zone d’éducation prioritaire, alors qu’ils auraient besoin de garder leur petite structure ; Vous allez saboter un travail de longue haleine fait par les équipes enseignantes auprès des familles. Soyons sûrs que cette mesure ne fera qu’aggraver la situation du quartier, avec toutes les conséquences que cela induira sur nos jeunes, sur la ville, sur notre société !

 

Mr le Maire, faut-il vous rappeler que l’on ne gère pas une école, un collège comme on gère une entreprise ? Dans l’éducation, il n’y a aucune logique financière qui puisse prévaloir sur l’humain. Car c’est bien sur l’humain que repose le travail du corps enseignants. Rappelez-vous ce que l’école, les enseignants vont ont apportés. Demandez-vous aussi si vous aimeriez que vos propres enfants soient concernés par cette fermeture ?

 

M Le Maire, vous citiez Goethe, récemment ;

Moi j’aimerai vous citer Victor Hugo. Rappelez-vous, il disait :

« Ouvrez une école, vous fermerez une prison »

Vous, vous fermez des écoles, vous fermez des écoles maternelles, vous fermez des écoles primaires ; maintenant vous êtes favorable à la fermeture de collèges ALORS ….

 

Mr le Maire, Mmes et Mrs les adjoints, Mmes et Mrs les conseillers, à vous tous ici réunis, en votant favorablement à cette mesure, vous prenez une grande responsabilité dans l’avenir de nos enfants, de nos quartiers, de notre ville.

 

M Le Maire,

Il y a 7 ans,

Votre ami (ou pas ?) Nicolas Sarkozy, alors président de la république, avait demandé que soit lu dans tous les établissements scolaires, la lettre d’adieu de Guy Moquet à sa famille, jeune résistant communiste fusillé à l’âge de 17 ans avec 26 de ses camarades.

 

Alors, aujourd’hui, la fermeture de ce collège Guy Môquet prend toute une dimension symbolique, une résonnance particulière ; cette délibération qui demande de donner un avis favorable à cette fermeture est ressentie comme une provocation, un mépris à l’égard du corps enseignant, des élèves, à notre égard.

 

Pour toutes les raisons évoquées, je souhaiterais qu’il soit procéder à un vote à bulletin secret afin que vous toutes et tous, ici présents,  puissiez-vous prononcer en votre âme et conscience et pas seulement en logique de parti.

 

Groupe Municipal «  Pour Une Nouvelle Gauche Au Havre »