Conseil municipal du Havre du 13 juin 2016 : Compte Administratif

Lors de la délibération concernant le compte administratif et l’affectation des résultats, Christian BOUCHARD, au nom de notre groupe « Pour Une Nouvelle Gauche au Havre », a dénoncé le mécanisme qui vise à comprimer toujours plus les dépenses de fonctionnement pour dégager un excédent budgétaire ( 8 millions d’euros), reversé systématiquement sur l’investissement, au détriment des services aux Havrais :

 » Monsieur l’adjoint au Maire,

L’examen du compte administratif est pour nous l’occasion de revenir sur l’application de votre politique car il en est la traduction sonnante et trébuchante…Vous nous prouvez une fois de plus que vous appliquez une politique d’austérité, faisant fi des constats de notre territoire

En effet, vous affirmez dans la délibération 29, comme une fierté, votre volonté de « maîtriser l’évolution des dépenses de fonctionnement ». Vous qui critiquez si vivement les baisses de dotations de l’Etat, vous utilisez en calquer le processus pour comprimer les dépenses de fonctionnement … Si bien que, situation ubuesque, dans ce contexte de disette budgétaire, vous parvenez à dégager un excédent d’un peu plus de 8 millions d’€ ! et ceci , après plus de 7 millions d’excédent l’année dernière !!

Ces 8 millions d’€ correspondent à autant de services dont vous avez privés les Havrais, que ce soit à travers une baisse des subventions aux associations ou la détérioration des services publics dans notre ville comme le périscolaire pour lequel les dépenses sont inférieures à celles prévues ! Au risque de répéter nos propos tenus dans la délibération 24 (DSU), vous considérez qu’un service c’est d’abord une charge, donc il faut la réduire , quelquesoit les difficultés de nos quartiers . Nous vous le répétons : continuer sur cette lancée ne fera qu’empirer l’hémorragie de population qui sévit au Havre depuis de nombreuses années.

Vous justifiez cette démarche par la volonté de dégager des ressources pour investir. Cela veut donc dire que vous prenez par exemple sur le budget des écoles ou des associations pour investir dans un Palais des Congrès … projet, rappelons-le au combien inutile pour relancer le tourisme d’affaire, sans trains entre Paris et Le Havre, et sans aéroport …

Avec un excédent de la sorte, Mr l’adjoint, vous ne pourrez plus dire aux Havrais que vous devez baisser les subventions que vous leur accordiez auparavant, que la réforme des rythmes scolaires est un problème pour la commune, ou que vous êtes contraints d’augmenter les tarifs des services publics. Vous devez assumer le fait que c’est un choix politique, que ce n’est pas la faute de l’Etat ou de qui que soit, mais bien VOTRE volonté de refuser aux Havrais ce que vous leur devez.

Pour toutes ces raisons, Mr l’adjoint au Maire, nous voterons contre les décisions 29,30,31. »

Le groupe municipal : « Pour Une Nouvelle Gauche au Havre »