Conseil municipal du Havre du 11 avril 2016 : Fusions des écoles

Lors du conseil municipal du Havre du 11 avril 2016, au nom de notre groupe « Pour Une Nouvelle Gauche au Havre », Collette CREY a dénoncé les fusions des écoles au Havre, mettant le maire du Havre,  Edouard PHILIPPE, face à ses responsabilités :

M. Le Maire,

« Il y a des centaines de Molenbeek en France »…nous avons certainement été nombreux à réagir à cette phrase du Ministre de la ville Mr Patrick Kanner

Alors comment faire ? Comment endiguer ce phénomène ?

Tout le monde s’accorde à dire que c’est par la culture et l’éducation

Si, cette situation est une vraie préoccupation pour tous les responsables politiques de ce pays , alors, il faut des actes forts

C’est un choix politique, un défi….à tous les niveaux de responsabilité, est – on prêt à investir à long terme sur l’éducation de tous les enfants de la république et surtout sur ceux qui sont les plus fragiles.

Le mot « égalité  » au fronton de nos mairies , tout le monde le sait ici, est dans la réalité bien difficile à honorer.

Toutes les écoles sur un territoire ne demandent pas la même attention

Est-ce-que tous les enfants de six ans entrant en C.P en septembre 2016, auront acquis en juin 2017 tous les fondamentaux leur permettant de poursuivre une scolarité déterminant ensuite une partie de leur avenir?

Nous aimerions tous dire oui, mais des multiples facteurs feront que pour certains, le parcours sera difficile, et beaucoup trop d’élèves quitteront l’école républicaine sans diplômes et sans formations.

Évidemment, on attend de l’etat, qu’il remplisse sa mission : embaucher plus d’enseignants pour que les classes soient moins chargées, avec une attention particulière sur les écoles qui sont sur des territoires en zone d’éducation prioritaire, pour être certains que tous les enfants de CM2 sachent lire, écrire, et compter. ..tous !

Mais on attend aussi des municipalités qu’elles remplissent la leur : en charge dans les écoles maternelles et primaires, leur rôle est fondamental, dans la taille des établissements, dans la gestion, dans les moyens mis à disposition afin d’ accompagner dans les meilleurs conditions les enseignants.

Pour le bien être des enfants , il faudrait des établissements à faible capacité d’accueil, or, il s’avère que vous procédez de plus en plus a des regroupements scolaires, y compris dans les zones d’éducation prioritaire .

Nous avons l’exemple de jules guesde, ou 300 enfants de 6 à 11 ans se partagent un seul bâtiment scolaireLa presse a relayé le désarroi du personnel enseignant n’arrivant plus à exercer leur métier. .déplorant la violence dans les classes, dans la cours de récréation, tout cela convenez en, n’est pas un environnement serein pour l’acquisition des apprentissages

Malgré cela vous continuez les regroupements scolaires, l’école Valmy, l’école bouchor, les 59 élèves de la maternelle paul et Virginie se retrouvant avec les 92 élèves de l’école Ferdinand buisson, ce qui nous fera 150 petits de 3 à 5 ans dans un même établissement

Alors M Le Maire,

poursuivre dans cette voie, continuer de faire des économies sur le dos de l’école, sur le dos des enfants, regrouper des établissements pour faire de l’économie d’échelle,faisant fi des évènements extérieurs, sauf quand cela vous arrange pour faire de la politique spectacle dans les médias, alors oui, vous contribuez consciemment et délibérément à cette situation décrite par Monsieur Kanner; nous attendons avec impatience votre nouvelle politique  vis à vis de l’école pour que ce soit la culture et l’éducation qui gagnent.

le groupe municipal : “Pour Une Nouvelle gauche Au Havre”