Conseil municipal du 27 avril 2019 – Projet Educatif De Territoire

Intervention de Christian Bouchard lors du conseil du 29 avril 2019 pour notre Groupe « Pour Une Nouvelle Gauche Au Havre » lors du débat sur le projet éducatif de territoire (PEDT)

Mr le Maire,

Déjà, lors du conseil municipal du 15 décembre 2014, posant les principes structurants du futur projet éducatif territorial (PEDT), nous avions émis de nombreuses questions

tant sur le fond que sur la forme :

– nos premières interrogations portaient sur la globalité du projet : « Comment parler de « projet global » alors que tous les enfants n’ont pas accès aux ateliers ? 

ne croyez-vous pas, que la gratuité des ateliers, était une condition nécessaire pour que tous les enfants puissent avoir accès à ces activités de découverte, pièce centrale des activités périscolaires ?

– Autre temps postscolaire important de l’enfant, la pause méridienne de 11h45 à 13h45; elle concerne 9713 enfants sur les 17717 enfants scolarisés en primaire !

nous touchons là le plus grand nombre d’enfants pour lesquels des activités de type « atelier » auraient pu être envisagées pour dépasser le cadre des activités ludiques proposées de ci de là ; C’est l’accueil périscolaire qui a le moins d’encadrants : 1 encadrant pour 30 enfants, alors que nous avons 1 animateur pour 18 enfants le soir ;

Non seulement l’effectif est clairement insuffisant, mais s’agissant d’un temps accueil périscolaire, la nécessité d’avoir des animateurs et non pas seulement des encadrants est plus que nécessaire.

– Nous vous avions également interrogé sur la scolarisation des enfants de moins de 3 ans car il n’existait en 2014 qu’une seule classe dans les dispositifs de moins de 3ans, une classe dans l’école Pierre et Marie Curie ; pourtant, vous rappelez dans ce PEDT, je vous cite, « la loi sur la refondation de l’école prévoit l’accueil des enfants en maternelle dès l’âge de 2 ans . L’objectif est bien sûr de lutter contre l’échec scolaire »;

Avec seulement 2 classes, l’une à Caucriauville, l’autre à Aplemont, on mesure bien le peu de volonté, le peu d’énergie, le peu de moyens que vous mettez dans la lutte contre l’échec scolaire ; Votre effort sur ces 5 ans est proche de zéro ; vous avez fermé les portes pour que les parents se dirigent vers les structures payantes, vers les crèches. C’est un choix politique dommageable pour ceux qui en ont le plus besoin ; vous reproduisez et aggravez les inégalités.

A quand une classe d’accueil pour les enfants de moins de 3 ans dans au Mont Gaillard, à Bléville, à Soquence, à Valmy, à Lamartine….

Avec 13265 élèves scolarisés en REP/REP + ,soit 33% des élèves en Seine Maritime, vous n’avez que 2 classes pour accueillir les enfants de Moins de 3 ans, pour lutter conter l’échec scolaire

Lors du conseil municipal du 6 juillet 2015, nous vous avions réagi, à propos du PEDT, en ces termes : « on a l’impression de lire un ouvrage théorique destiné aux travailleurs sociaux en formation ; mais on est bien loin d’un projet ambitieux pour la réussite de nos enfants, un projet avec des objectifs concrets et non des phrases copiées collées d’internet ;

Aujourd’hui combien de classe dédiée à l’accueil des moins de 3 ans ? 1 seule; combien de classes dans 1 an ? Combien dans 3 ans

Combien d’enfants de moins de 3 ans sont accueillis aujourd’hui ? quel objectif veut-on atteindre dans 1 an ? Dans 3 ans ?

Voilà des objectifs chiffrés, mesurables, quantifiables de l’effort fourni.

Au bout de 4 ans, le résultat est là : La réponse est cinglante : nous n’avons pratiquement rien fait pour l’accueil des enfants de moins de 3 ans dans les écoles ;et pourtant c’est la loi sur la refondation de l’école, pour lutter contre l’échec scolaire .

Ce choix politique que vous avez fait, ce manque de volonté et d’énergie à mettre en oeuvre cette mesure de la loi sur la refondation de l’école vous rend co-responsable du résultat de la scolarité des enfants Havrais ; je vous cite :

«  Le taux de réussite au Brevet (87,2%) est en progression mais encore inférieur aux moyennes départementales et académiques.En revanche, le taux de réussite au BAC général est en diminution depuis 2014 et inférieur à celui de l’académie, quant aux taux de réussite au bac technologique et professionnel, ils restent stables mais inférieurs à la Seine Maritime ou l’Académie.

Les élèves havrais sont plus souvent que la moyenne orientés vers des voies professionnelles.

Les jeunes de 16-24 ans sont plus déscolarisés dans les quartiers prioritaires .

Nous avions posé les mêmes questions pour les enfants en situation de handicap, pour les enfants fréquentant les ateliers périscolaires

Si en 2015, nous étions particulièrement déçus par le manque d’ambition et de précision du document, force est de constater que l’histoire se répète et que les conséquences sur les enfants Havrais sont maintenant mesurables et dommageables .

Le groupe municipal : «  Pour Une Nouvelle Gauche Au Havre »