Conseil Municipal du 24 septembre 2018 : piscine Edouard Thomas

Notre Intervention au conseil municipal du 24 septembre lors de la délibération 21 relative à la piscine la piscine Edouard Thomas fut l’occasion de réitérer nos propos sur le manque de piscines municipales au Havre et ses conséquences :

M Le Maire,

En 2012, la France comptait 6246 bassins publics de natation, soit environ 1 bassin pour 10 000 habitants.

Au Havre, on compte seulement 4 piscines municipales, et une piscine privée pour 170 000 habitants !!!

  • La piscine E. Thomas est fermée depuis 2016 pour travaux car son toit menace de s’effondrer
  • Il reste donc 3 piscines municipales pour les bébés nageurs, les écoliers, les collégiens, les lycéens pour préparer les épreuves du bac, les étudiants, et l’ensemble des Havrais !!!

Les conséquences sont sans appel :

  • De nombreux élèves sont privés de piscine, en particulier ceux de maternelle et/ou d’écoles trop éloignées …
  • Les créneaux d’ouverture pour les Havrais sont considérablement réduits
  • Seules 2 piscines municipales sont ouvertes le mercredi, (comme ce fut le cas pendant tout l’été d’ailleurs)

C’était le constat et les propos de notre tribune dans le LH Océanes d’octobre 2017

Au mois juin, actu 76, relayait les propos des enseignants (professeurs de sports) du   SNEP-FSU dont voici qqs extraits :

« au Havre, 3 piscines pour 16 collèges : faute de créneaux disponibles , ils ne peuvent mettre en place des cycles de natation et des séances suffisantes pour un apprentissage réussi.

Si l’on compare avec l’agglomération, les chiffres sont parlants : pour 2 collèges, Montivilliers dispose d’une piscine, Harfleur et Gonfreville , soit 2 collèges également, se partagent 1 piscine » etc…

Soit un ratio de 1 piscine  pour 5 collèges au moins au Havre contre 1 piscine pour 2 collèges dans l’agglomération !

Hier encore, la presse titrait « En Normandie, la nage en option à l’école »

M Le Maire,

Cela fait 2 ans que cette piscine est fermée ;

ENFIN, enfin aujourd’hui, aujourd’hui seulement, vous nous demander d’adopter le plan de financement, l’autorisation de déposer la déclaration préalable nécessaire à la réalisation des travaux.

La fermeture date d’octobre 2016, et Le rapport de l’ARS date de mars 2017 ? alors Pourquoi tout ce temps perdu ?

Doit-on comprendre que les priorités budgétaires de 2017 et 2018 étaient ailleurs ? doit-on comprendre que les Havrais et leurs enfants pouvaient attendre ???

Dans un courrier du 3 février 2017, l’Adjoint chargé du sport,  déclarait :

« je suis conscient des perturbations que cette fermeture peut générer sur vos activités, mais je sais aussi que c’est seulement à ce prix que nous pourrons, dans quelques mois, offrir à l’ensemble des utilisateurs de la piscine un équipement rénové répondant parfaitement à leurs attentes »

quelques mois, vous auriez dû nous préciser que c’était quelques années, puisque les travaux ne pourront commencer qu’en 2019 avec une ouverture en 2020 ;

ce qui veut dire qu’au mieux, en 2020, nous pourrons peut-être compter sur 4 piscines municipales, mais,

à condition, à condition que la piscine de Caucriauville ne s’arrête pas à son tour pour des travaux de maintenance en profondeur comme ce fut le cas de la piscine du cours de la république , comme ce fut le cas de celle de la mare-rouge, puis celle Edouard Thomas ; et j’ai cru comprendre que c’était peut être  le cas, alors, j’espère que vous voudrez bien nous donner quelques assurances sur cette question ?

Cet été, en France, le nombre de noyades a fortement augmenté, il a doublé, s’élevant à 1758 contre 858 en 2015. Un grand nombre de ces noyades pourrait pourtant être évité. L’apprentissage de la nage est une solution. Les villes de bord de mer sont les premières concernées.

Vous le savez, notre ville est trop pauvrement dotée en bassins,.

Les chiffres sont sans appel

Les élus, les associations, les enseignants, les havrais vous le disent et le répètent depuis 2 ans.

Dès 2017, dans notre tribune, nous avions également demandé qu’une nouvelle piscine municipale soit construite au Havre.

Nous avons bien compris que Vos priorités étaient ailleurs, alors soyez sûr qu’en 2020, nous, nous intègrerons un tel équipement dans notre programme.

Chaque enfant havrais doit pouvoir apprendre à nager, et cela ne peut passer que par l’école. Mais pour cela, il faut une municipalité réactive, une municipalité à l’écoute de ses concitoyens.

      Le groupe municipal : « Pour Une Nouvelle Gauche Au Havre »