Conseil Municipal du 19 décembre 2016 : PLU / débat sur le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD)

Lors du débat sur le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable), Christian BOUCHARD, au nom de notre groupe « Pour Une Nouvelle Gauche au Havre », a démontré combien ce projet était centré sur le seul centre-ville en oubliant les quartiers du Havre :

M Le Maire,

Quand j’ai lu ce projet d’Aménagement et de Développement Durable, j’ai d’abord été surpris, puis ensuite pas vraiment :

Le PADD définit les orientations générales des politiques d’aménagement, d’équipement, d’urbanisme, de paysage, de protection des espaces naturels, ..c’est un document central et de référence pour la stratégie d’aménagement de la ville.

 

Le PADD se doit d’améliorer la vie urbaine de la ville

….

Je résumerai l’essentiel de ce PADD avec 3 mots :

Le centre-ville, le centre ville, et encore le centre-ville ;  

 

Pour le centre-ville vous foisonnez d’idées :

J’en cite quelques unes :

  • Point 1.2 « Aménager la ville au bord de l’eau,

la ville s ‘engage sur plusieurs projets d’envergure :

  • Dessiner une nouvelle géographie urbaine et maritime autour des bassins : le cœur métropolitain est ancré dans la géographie des bassins,
  • Prolonger les aménagements au bord de l’eau : l’aménagement du quai Southampton en constitue le socle
  • Faire du Havre une destination des croisières maritimes et fluviales
  • Accueillir dans une ambiance maritime, ….
  • Faire du campus maritime …

 

Oui, accueillir la ville au bord de l’eau , soit ! mais attention, de ne pas avoir les pieds dans l’eau !!

  • Point 1.3 Créer Un pôle de la gare contemporain et durable
  • On peut lire au point 133, et 134

«  Asseoir des fonctions tertiaires majeures pour le pôle gare, … la requalification du parc tertiaire, notamment sur le bd de Strasbourg, sera également une condition du maintien de la fréquentation du centre-ville

«  Accompagner la transformation progressive du pôle de la gare en anticipant son aménagement : plusieurs sites potentiels sont identifiés, ils constituent autant de lieux de recyclage foncier. Parmi ceux-ci, in trouve : la cité administrative, le champ de foire, le site Lebon, les terrains ferroviaires, le site Frissard. »

 

  • Je poursuis avec le Point 1.4 : Un centre-ville vivant et habité

Point 1.4.2  « Renforcer l’attractivité du centre reconstruit

L’amélioration du parc ancien de logements sera également encouragée pour renforcer le poids de population dans le centre-ville.

Point 1.4.3 « Miser sur les espaces publics pour l’attractivité

Cette redynamisation se fera par :

  • Un nouveau partage de l’espace
  • La création de lieux intergénérationnels

On arrive à la partie 2 de ce document : Une VILLE ATTRACTIVE AU QUOTIDIEN

Au cœur de ce paragraphe, les actions clés restent toujours les mêmes :

  • point 2.2 : consolider la place du centre-ville

point 2.2.2 « le centre-ville du Havre : rayonner au delà de la Pointe de Caux

Certes, vous parlez à un moment de 8 « cœurs de quartiers » : Mont-Gaillard, Bléville, Sanvic, Sainte-Cécile, Rouelles, Caucriauville, Graville et Brindeau. 3 phrases dans ce document de 7 pages pour tout le Havre hors centre-ville ! Si les citer vous donne certes bonne conscience, dîtes-nous ce que vous comptez faire pour ces quartiers ??? Rien, il n’y a rien de précis ni de concret dans ce document !

 

D’autre part, ce qui pose aussi question et débat c’est la façon dont vous considérez la trame verte,

La trame verte du Havre étant constituée de 2 principaux corridors écologiques : la vallée de Rouelles et la Costière

C’est le point « 2.3 : La trame verte et bleue : des espaces de nature à valoriser »

Vous parlez d’équilibre entre les aménagements futurs et ces sites fragiles

« si la trame  verte et bleue est un maillage naturel dont le but premier est de favoriser la biodiversité, en milieu urbain elle doit aussi être le support de services pour les habitants améliorant le cadre de vie et constituant un facteur d’attractivité résidentielle ».

Il me semble que les projets de permis de construire déposés sur la costière menace cet équilibre et que ce document tel qu’il est rédigé, permet de fragiliser la costière.

La costière, véritable poumon et réserve en biodiversité du HAVRE, doit être préservée et mieux, elle doit être renforcée pour reconquérir le terrain perdu/

Ce sont ces mots que nous devrions trouver dans ce document ;

`Quand on parle d’équilibre, on voit la menace et on sait que le déséquilibre est proche.

Quant au dernier chapitre qui concerne le développement urbain, il commence part :

«  L’activité tertiaire sera renforcée dans le centre-ville ». Et ailleurs ? Et les 8 autres « cœurs de ville » ??? Une fois de plus oubliés !

Non

M Le Maire la ville ne se résume pas au centre ville ;

 Le Havre et les havrais attendent beaucoup mieux que cela