Conseil municipal du 18 septembre 2017 : Prévention de la radicalisation

Comment réenchanter notre jeunesse grâce aux valeurs républicaines … intervention de Muriel De Vriese  du 18 septembre, au nom de notre groupe « Pour Une Nouvelle Gauche au Havre », lors du conseil municipal du HAVRE.

Mr le Maire,

Réjouissons-nous de cette mesure. En espérant bien évidemment qu’il ne soit pas trop tard pour agir sur ce fléau qu’est la radicalisation.

Il n’est pas ridicule de reconnaître les failles et les manques de notre système. Car, rappelons-le, tous les terroristes qui ont ensanglanté notre pays en sont, qu’on le veuille ou non, le produit. Tous sont français, ont fréquenté nos écoles, nos quartiers, ont grandi dans notre pays.

De Khaled Kelkal en 2005 à Mohamed Merah en 2012, de Mehdi Nemmouche en 2014, des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly en 2015, à Mohammed Lahouaiej-Bouhlel en 2016, les auteurs des attentats récents en France et en Europe ont des points communs, pointés par de nombreuses recherches académiques : une scolarité chaotique, parfois un placement dans les institutions éducatives, la délinquance, une où des défaillance(s) institutionnelle(s), une défaillance de l’autorité parentale, un scénario de la violence, l’amplification de la délinquance ou de l’impunité à la toute-puissance, pour certains la prison et pour tous, la radicalisation.

Alors j’avoue que la délibération 17, et la 18 qui touche uniquement à la délinquance me laissent un goût de trop peu. Les sommes proposées, si elles ont le mérite d’exister, paraissent dérisoires au regard de l’enjeu : 10000 euros pour la délibération 17, et un peu plus de 100000 euros pour la 18. On y parle de mesures de prévention alors que cette prévention est plus qu’extrême … Rien sur l’école (à part le décrochage scolaire) ! Rien sur la mixité sociale à l’école ? Rien sur l’habitat digne ? Rien sur la mixité sociale dans les quartiers ? Rien sur l’emploi ??? Vous devez prendre le problème beaucoup plus en amont !!!!  Que faire dans une ville, et un pays qui ferment des écoles ? Des collèges ? Pour compresser les collégiens dans un seul et même établissement comme à Caucriauville ? Comment endiguer le problème dans un pays où le taux de chômage des jeunes ne cesse d’enfler ? Ou la seule promesse du gouvernement est de précariser encore un peu plus le travail ? Que faire dans une Europe où le seul objectif est tourné vers la baisse des déficits publics plus que vers le bien-être des populations ? En d’autres mots, comment réenchanter notre jeunesse grâce aux valeurs républicaines plus qu’à celles prônées dans le processus de radicalisation ?

On peut continuer à se mettre des œillères, Mr le Maire, mais la chute n’en sera que plus dure, si elle ne l’est déjà pas assez …

Vous comprendrez donc que nous votons cette délibération, mais avec beaucoup de réserves sur les sommes allouées et les sujets traités, qui sont beaucoup trop faibles à nos goûts.

Le groupe « Pour Une Nouvelle Gauche au Havre « 

            www.pourunenouvellegauche.fr