CONSEIL MUNICIPAL du 18 juin 2018 : compte administratif,affectation des résultats

Lors du conseil municipal du Havre du 18 juin 2018,  l’examen du compte administratif est pour nous l’occasion de dénoncer la politique d’austérité de la mairie concernant les services aux Havrais :

Monsieur l’adjoint au Maire,

Le compte administratif présente les résultats de l’exercice 2017 du budget,  un budget avec des orientations que nous ne partagions pas, un budget auquel nous nous sommes opposés ; donc, c’est en toute logique que nous ne voterons pas ce compte administratif.

Par contre, l’examen du compte administratif est pour nous l’occasion de revenir sur l’application de votre politique car il en est la traduction sonnante et trébuchante…Vous nous prouvez une fois de plus que vous appliquez une politique d’austérité, faisant fi des constats de notre territoire

En effet, vous réaffirmez encore votre volonté de « maîtriser l’évolution des dépenses de fonctionnement ». in fine, ce n’est pas une maitrise des dépenses de fonctionnement que vous recherchez, c’est une baisse délibérée ; Les dépenses réelles de fonctionnement de la ville du Havre ont une évolution inférieure de 1,5 point par rapport à l’évolution moyenne constatée dans les communes (entre 2014 et 2016) alors que les besoins des habitants ,au vu de leur revenu annuel,  sont  nettement plus important : le revenu moyen par habitant au Havre est de 12 144 € alors qu’il est de 14 316 € au niveau National ; le revenu moyen par habitant est 15% plus faible qu’au niveau national ; et dans une telle situation, vous vous gargarisez d’avoir dégager un excédent de fonctionnement de 24 M€, 24 M€ sur le dos des plus pauvres d’entre nous !

Vous qui critiquez si vivement les baisses de dotations de l’Etat, vous en calquer le processus pour comprimer les dépenses de fonctionnement … Si bien que, dans ce contexte de disette budgétaire, vous parvenez à dégager un excédent de fonctionnement de 24 M d’€ ! et ceci, après plus de 22 millions d’excédent l’année dernière !!

Ces 24 millions d’€ correspondent à autant de services dont vous avez privés les Havrais, que ce soit à travers une baisse des subventions aux associations ou la détérioration des services publics dans notre ville ;

Ces 24 millions d’€ sont aussi le résultat de toutes les hausses que vous avez opérées sur les services indispensables aux Havrais, hausses sur les recettes d’exploitation ( restauration, animation péri et extra scolaire, stationnement), hausse sur les impôts indirects qui ont augmenté encore de 4 % (3,8), après les 5% de l’année dernière !

Vous considérez qu’un service c’est d’abord une charge, donc il faut la réduire, quelque soient les difficultés de nos quartiers, puis le faire payer de + en + cher. Nous vous le répétons : continuer sur cette lancée ne fera qu’alimenter la baisse de population qui sévit au Havre depuis de nombreuses années.

Au 1er janvier 2013 : 178070 habitants et le 1er janvier 2018 : 174911 hab. soit une évolution annuelle de – 0,36%. ( 3159 hab)

Vous justifiez cette démarche par la volonté de dégager des ressources pour investir. Si certains projets sont utiles, d’autres le sont beaucoup moins ; et ces projets que vous avez concentrés pour la majorité d’entre eux dans le seul Centre ville, c’est autant de projet que vous ne pouvez plus réalisés dans les autres quartiers ; vous avez abandonnés certains quartiers depuis des années ; Graville /Soquence en est exemple criant ! la réfection de la piscine Edouard Thomas ? combien d’année faudra-t-il encore attendre ? vous avez oublié les quartiers périphériques du Havre !

Avec un excédent de fonctionnement aussi important, Mr l’adjoint, vous ne pourrez plus dire aux Havrais que vous devez baisser les subventions que vous leur accordiez auparavant, que les activités extra et péri scolaires sont un problème pour la commune, ou que vous êtes contraints d’augmenter les tarifs des services publics. Vous devez assumer le fait que c’est un choix politique, que ce n’est pas la faute de l’Etat ou de qui que soit, mais bien VOTRE volonté de refuser aux Havrais ce que vous leur devez.

Quant au niveau d’endettement, il est relativement élevé ; nous n’avons pas cessé de le dire depuis 3 ans ; la proposition d’affectation du solde budgétaire est majoritairement affectée à la réduction du programme d’emprunt, comme l’année dernière (80%).

Autre constat, le ratio des dépenses d’équipements/recettes réelles de fonctionnement est de plus en plus faible : 16 % en 2017 contre 29% en 2015 (25,5 en 2012) ; il indique que la ville est limité en terme d‘investissement ; les investissements de début de mandat vous contraignent aujourd’hui ; vous n’êtes plus en capacité de répondre aux besoins des Havrais.

Pour toutes ces raisons, Mr l’adjoint au Maire, nous voterons contre les décisions 11,12,13,et14.

Le groupe municipal : « Pour Une Nouvelle Gauche au Havre »