Au Havre, l’école n’est pas une priorité !

Notre tribune dénonce le choix d’Edouard Philippe de baisser les crédits de fonctionnement alloués par la ville du Havre aux écoles :

L’école publique sacrifiée

La gestion des établissements scolaires par le maire est effroyable :

La municipalité a osé baisser les crédits de fonctionnement des écoles publiques, c’est une première au Havre : ces crédits servent au bon fonctionnement de l’enseignement. Baisser ces crédits, surtout dans les quartiers défavorisés, est une honte (écoles en Réseau d’Education Prioritaire REP +) !

Les économies sur le dos des générations futures ne s’arrêtent pas là. Le maire continue de fermer des écoles : après Georges Brassens, c’est une autre maternelle du même quartier, La Croix Blanche qui va subir ce sort ! La gestion comptable du maire le conduit à redistribuer bêtement la sectorisation scolaire au détriment du bon sens (allongement considérable du temps de trajet, augmentation des effectifs par école…).

Il est temps que monsieur le maire, qui aspire à un destin national, assume enfin de vrais choix politiques et non comptables : il est urgent de se battre pour nos enfants, en faisant vivre les écoles et en favorisant la scolarisation des enfants de moins de 3 ans.

Tribune de notre groupe « Pour Une Nouvelle gauche Au Havre »  publiée dans le LH Océanes du 1er au 14 mars 2016.